La France réhabilite la méthode Coué

first_imgLa France réhabilite la méthode CouéLa célèbre méthode Coué a longtemps été méprisée. Les choses ont évolué et elle est maintenant mise à l’honneur par des spécialistes, comme ceux qui se sont réunis ce week-end à Nancy, la ville où Emile Coué, pharmacien de son état, avait développé l’autosuggestion positive.Le pharmacien Emile Coué avait développé, au début du XXème siècle, une méthode d’autosuggestion positive consciente. Mais il est également connu pour avoir réinventé le principe du placebo, qu’il délivrait à ses patients en employant une formule restée célèbre : “Vous irez de mieux en mieux, et ça n’est qu’un début”.C’est pour rendre honneur à cet homme qui a souvent été méprisé pour ses méthodes peu orthodoxes que la ville de Nancy, où il exerçait, a réuni dans un congrès une quinzaine de spécialistes internationaux “couéistes”, comme le dit TV5monde. “Les progrès des neurosciences font que l’on reconnaît ce qu’Emile Coué a construit de manière empirique il y a un siècle”, observe l’un des organisateurs du congrès, Luc Teyssier d’Orfeuil. “Le postulat de Coué c’est : toute pensée que nous avons en tête devient réalité dans la limite du raisonnable. Ce n’est donc pas une question de volonté, mais d’imaginaire”, explique-t-il. “Celui qui dit “je veux”, souvent, termine par “mais je ne peux pas”. En revanche, quand vous cherchez par exemple un nom et que vous dites : “Ça va me revenir”, c’est de la méthode Coué. D’ailleurs, le nom vous revient”, poursuit l’organisateur du congrès.Un pharmacien “original” À lire aussiNeurosciences : regarder l’endroit douloureux du corps réduit la souffrancePour Antoine Onnis, président d’un des deux cercles couéistes de France, la méthode permet de “retrouver la confiance en soi, gérer le stress et déblayer le chemin de sa vie”. Pourtant, Emile Coué, mort en 1926, continue à être considéré comme un original qui n’est pas souvent pris au sérieux, déplore Gilbert Grellet, un journaliste qui a consacré un ouvrage au pharmacien.”On lui a reproché de ne pas vouloir se faire d’argent !”, raconte l’auteur. “Aux Etats-Unis, Coué était accueilli comme une star par des dizaines de journalistes et multipliait les conférences”, rappelle pourtant André Rossinot, le maire de Nancy, médecin de formation, qui affirme “avoir appliqué la méthode Coué” avec ses patients. En Europe, en Suisse et en Grande-Bretagne notamment, où il s’était lié avec la famille royale, Emile Coué avait pu développer sa méthode, loin de ses adversaires français qui l’accusaient d’exercice illégal de la médecine et de charlatanisme.Des principes de plus en plus employés Aujourd’hui en passe d’être réhabilités, les préceptes couéistes sont d’ailleurs en partie réemployés dans de nombreuses techniques de développement personnel très en vogue à l’heure actuelle telles que la PNL (programmation neurolinguistique) ou la sophrologie. “Aujourd’hui, des tas de gens utilisent Coué sans le dire ou sans le savoir”, insiste Luc Teyssier d’Orfeuil, en se répétant la célèbre phrase du pharmacien : “Aujourd’hui, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux”.Le 5 septembre 2011 à 12:02 • Maxime Lambertlast_img read more